• REFLEXION D'UN CITOYEN AUTOUR DU FONCTIONNEMENT DES  INSTITUTIONS PREVUES PAR LA CONSTITUTION DU 07 MAI 2010  CAS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

    REFLEXION D'UN CITOYEN AUTOUR DU FONCTIONNEMENT DES INSTITUTIONS PREVUES PAR LA CONSTITUTION DU...

    mercredi 12 septembre 2018 19:45
  • Religion: Pour s'être converti dans le  christianisme, le confrère  Bangaly  Bangoura menacé de mort

    Religion: Pour s'être converti dans le christianisme, le confrère Bangaly Bangoura menacé de mort

    samedi 14 juillet 2018 11:02
  • Guinée : le secteur privé et la LGFP félicitent le nouveau PM Kassory Fofana

    Guinée : le secteur privé et la LGFP félicitent le nouveau PM Kassory Fofana

    jeudi 24 mai 2018 11:31
  • Communiqué de presse du Gala de 100 entreprises les plus dynamique en Guinée

    Communiqué de presse du Gala de 100 entreprises les plus dynamique en Guinée

    mercredi 21 mars 2018 19:15
  • Communiqué du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations Senior 2023

    Communiqué du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations Senior 2023

    jeudi 1 mars 2018 11:26

Ce manque de fluidité fait suite à la grève illimitée déclenchée par le mouvement syndical. Le commerce est aussi  paralysé par endroit.

Les forces de sécurité sont déployées pour parer à d’éventuels mouvements.

De Matoto à l’aéroport en passant par Matam jusqu’à kaloum tout tourne au ralenti ce lundi. La circulation est moins dense que d’habitude, pas de bousculades à la quête de véhicules. A Madina,   la quasi-totalité des boutiques et magasins est restée fermée, mais  quelques uns ont fait exception et les étalagistes sont un peu partout visibles. A kaloum, là aussi,  devant les structures bancaires et autres lieux,  sillonnés aucun client ou  membre du personnel n’étaient  sur place jusqu’à midi.  Dans les stations service, la prestation na pas fait défaut. Sur l’axe hamdamllaye- Bambeto- Cosa, des jeunes gens avaient érigé des barricades très tôt, en vue d’empêcher l’usage des artères traversant ces zones. Sur et sous les ponts des grands carrefours de Conakry,    des pick-up et camions des forces de sécurités   sont stationnés et  certains faisant le tour et le détour des lieux. Cette situation fait suite au mot d’ordre de grève lancé par les deux centrales syndicales guinéenne,  la CNTG et l’USTG. Elles exigent de l’Etat la baisse du prix du litre du carburant à la pompe à 5000fg.

La Reine maf

PARTENAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Copyright © 2014  GUINEEUNIVERS  All Rights Reserved.