• Lamine Guirassy : « Soit nous continuons de nous défendre, soit c’est la fin des radios privées en Guinée »

    Lamine Guirassy : « Soit nous continuons de nous défendre, soit c’est la fin des radios privées...

    mardi 12 décembre 2017 17:00
  • 4 radios privées fermées à Conakry : «une violation grave et flagrante de la liberté de la presse», réagit le Président de l’URTELGUI

    4 radios privées fermées à Conakry : «une violation grave et flagrante de la liberté de la...

    mardi 12 décembre 2017 16:55
  • Justice : le ministre interdit la délivrance des certificats de non poursuite judiciaire (Communiqué)

    Justice : le ministre interdit la délivrance des certificats de non poursuite judiciaire...

    mardi 12 décembre 2017 16:50
  • CNOSCG: Sékou Amadou Diakité appelle à la démission du Bureau Exécutif (pétition)

    CNOSCG: Sékou Amadou Diakité appelle à la démission du Bureau Exécutif (pétition)

    mardi 21 novembre 2017 14:51
  • Esclavage en Libye  Communique du Président en Exercice de L’Union Africaine

    Esclavage en Libye Communique du Président en Exercice de L’Union Africaine

    samedi 18 novembre 2017 18:16

Ibrahima Kaba, c'est l'histoire d'un jeune Guinéen de 19 ans qui a quitté son pays d'origine et a traversé le Sahara, la Libye et la Méditerranée sur un bateau de fortune jusqu'en Italie. Orphelin, il n'a jamais connu l'école jusqu'à son arrivé en France en septembre dernier.

Francophone, il est inscrit, depuis janvier, au lycée Saint-Exupéry (15e), où il a été accueilli dans la classe Modac (Module d'accueil et d'accompagnement pour les élèves nouvellement arrivés en France). "Il s'est montré tout de suite sérieux, assidu et très impliqué", souligne une enseignante. Aujourd'hui, Ibrahima voit ses jours basculer et son rêve de se construire voler en éclats, sans pouvoir tout comprendre. À la suite d'un contrôle d'identité survenu le 22 février, il se retrouve au centre de rétention administratif du Canet (14e).

Il est placé au centre de rétention "Ce centre de privation de liberté , c'est pour des gens qui sont dangereux pour la société, or, il a juste envie d'aller à l'école", affirme Anne Gautier, membre du RSF13 (Réseau éducation sans frontière). Conformément aux accords de Dublin, Ibrahima devrait être renvoyé en Italie, premier pays européen par lequel il a transité.

 En attendant, il est placé au centre de rétention. Hier, un rassemblement était organisé devant la préfecture pour demander sa régularisation. Après une rencontre entre le représentant du préfet, les membres de RSF et les enseignants du lycée Saint-Exupéry, la préfecture a maintenu la décision d'expulsion. "Les mobilisations vont s'accroître dans les prochains jours pour empêcher cette expulsion", clament les responsables qui ont d'ores et déjà prévu une manifestation aujourd'hui devant le lycée...

Source la province.

PARTENAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Copyright © 2014  GUINEEUNIVERS  All Rights Reserved.