• Lamine Guirassy : « Soit nous continuons de nous défendre, soit c’est la fin des radios privées en Guinée »

    Lamine Guirassy : « Soit nous continuons de nous défendre, soit c’est la fin des radios privées...

    mardi 12 décembre 2017 17:00
  • 4 radios privées fermées à Conakry : «une violation grave et flagrante de la liberté de la presse», réagit le Président de l’URTELGUI

    4 radios privées fermées à Conakry : «une violation grave et flagrante de la liberté de la...

    mardi 12 décembre 2017 16:55
  • Justice : le ministre interdit la délivrance des certificats de non poursuite judiciaire (Communiqué)

    Justice : le ministre interdit la délivrance des certificats de non poursuite judiciaire...

    mardi 12 décembre 2017 16:50
  • CNOSCG: Sékou Amadou Diakité appelle à la démission du Bureau Exécutif (pétition)

    CNOSCG: Sékou Amadou Diakité appelle à la démission du Bureau Exécutif (pétition)

    mardi 21 novembre 2017 14:51
  • Esclavage en Libye  Communique du Président en Exercice de L’Union Africaine

    Esclavage en Libye Communique du Président en Exercice de L’Union Africaine

    samedi 18 novembre 2017 18:16

Conakry – Paris, le 15 mars 2017 – La FIDH, l’OGDH, MDT et AVIPA se félicitent de l’inculpation, le 14 mars 2017, d’Aboubacar Sidiki Diakité, dit « Toumba », deux jours après son extradition en Guinée.

Cet acte d’inculpation, qui sera suivi d’un interrogatoire sur le fond, devrait contribuer à la manifestation de la vérité et à l’établissement des responsabilités des personnes impliquées dans ce dossier.

Après l’interrogatoire sur le fond de « Toumba », l’instruction judiciaire sera en situation d’être clôturée. Nos organisations appellent la justice guinéenne à poursuivre ses efforts pour mener la procédure à son terme afin qu’un procès transparent, crédible et dans lequel participeront toutes les personnes impliquées dans le massacre du 28 septembre 2009 puisse se tenir sans délai.

Le gouvernement doit, dès maintenant, prendre toutes les dispositions nécessaires pour permettre l’organisation et l’ouverture du procès en 2017 et s’assurer que toutes les personnes inculpées, dont Moussa Dadis Camara, puissent y participer dans les meilleures conditions de sécurité.

Contexte

Les violences et crimes commis au stade de Conakry le 28 septembre 2009 puis au cours des jours qui ont suivi, notamment dans les principaux camps militaires de Conakry (Alpha Yaya et Koundara), ont causé plus de 157 morts. Plus d’une centaine de femmes ont été violées. D’innombrables personnes ont été violentées, torturées ou ont disparu. Quatorze individus sont aujourd’hui inculpés pour ces faits, parmi lesquels les plus hauts responsables de la junte du CNDD. A ce jour, cinq ont été placés en détention provisoire.

Contacts presse:

 Samuel Hanryon (Français, anglais) –
Tel: +33 6 72 28 42 94 (à Paris) / Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
https://twitter.com/Sam_hanryon
Audrey Couprie (Français, anglais, espagnol) –
Tel: +33 6 48 05 91 57 (à Paris) / Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
https://twitter.com/AudreyCouprie

 

PARTENAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Copyright © 2014  GUINEEUNIVERS  All Rights Reserved.