Aboubacar  Makhissa Camara des impôts et Malick  Sankhon de la caisse nationale de sécurité sociale apportent leur soutien a El hadj Seinkouna Soumah.

Les deux fils  tous de la basse guinée précisent et insistent  qu'il n'ya qu'un seul  Kountigui dans cette région. Ils ont réitéré ce vœu à l'occasion d'une cérémonie organisé pour le soutien aux actions du président de la république dans la commune rurale de Tanènè.  

Le bicéphalisme  pour le contrôle de la chefferie traditionnelle de la basse Guinée prend une autre proportion. El hadj Seinkhouna  Soumah installé comme Kountigui en mars2016 0à Kindia  connait une contestation sans précédent. Récemment critiqué par Dr Fodé Oussou Fofana et Mamadou Sylla, Makhissa Camara directeur national des impôts et Malick Sankhon Directeur Général de la caisse nationale de sécurité sociale sortent de leur silence et se font entendre."Il n'ya qu'un seul Kountigui en basse Cote c'est celui-ci que la jeunesse reconnait et l'ensemble de la population de la basse guinée. Son intronisation a kindia c'est déroulée en présence de toutes les préfectures de la région alors arrêtons les polémiques" lance Makhissa Camara

Le Directeur national des impôts, parrain de la manifestation du soutien aux actions du chef de l'Etat à tanènè dit non à l'esprit divisionniste.

Malick Sankon en s'adressant aux dissidents précise  que trop c'est trop, il lance son ultimatum en ces termes "Nous n'avions provoqué personne, que personne ne nous provoque, nous respectons tout le monde de grâce un peu de respect pour nous. Avant d'ajouter avec colère personne ne va nous obligé a le suivre a prendre le pouvoir par la force ici en guinée" L'intéressé se reconnaitra certainement.

Les hostilités sont lancées.

Bandjou Keith