• Lamine Guirassy : « Soit nous continuons de nous défendre, soit c’est la fin des radios privées en Guinée »

    Lamine Guirassy : « Soit nous continuons de nous défendre, soit c’est la fin des radios privées...

    mardi 12 décembre 2017 17:00
  • 4 radios privées fermées à Conakry : «une violation grave et flagrante de la liberté de la presse», réagit le Président de l’URTELGUI

    4 radios privées fermées à Conakry : «une violation grave et flagrante de la liberté de la...

    mardi 12 décembre 2017 16:55
  • Justice : le ministre interdit la délivrance des certificats de non poursuite judiciaire (Communiqué)

    Justice : le ministre interdit la délivrance des certificats de non poursuite judiciaire...

    mardi 12 décembre 2017 16:50
  • CNOSCG: Sékou Amadou Diakité appelle à la démission du Bureau Exécutif (pétition)

    CNOSCG: Sékou Amadou Diakité appelle à la démission du Bureau Exécutif (pétition)

    mardi 21 novembre 2017 14:51
  • Esclavage en Libye  Communique du Président en Exercice de L’Union Africaine

    Esclavage en Libye Communique du Président en Exercice de L’Union Africaine

    samedi 18 novembre 2017 18:16

Dans le cadre du renforcement de capacité du système éducatif guinéenne vers l'excellence, le gouvernement à travers, le ministre de l'enseignement pré-universitaire  et de  l’alphabétisation, vient d'annoncer la suppression des notes de cours pour les candidats  au baccalauréat  session 2016-2017.

Chose qui a provoqué par si par là des réactions et appréciations de certains responsables éducatifs.

  Souano Mamadou Saidou, fondateur du Groupe Scolaire d'excellence de Boké apprécie cette décision venant du gouvernement."C'est une idée salutaire, par ce que à travers cette nouvelle décision on saura le niveau des élèves. Mais il devrait  réfléchir d'abord  pour sécuriser les notes de cours par ce que il y’a des étudiants aujourd'hui qui ne devraient pas être en classe supérieur mais  cette méthode va pousser  les élèves  de travailler prochainement en classe et même en dehors .

 plus loin il dira qu' actuellement le système éducatif est très critiqué  dans la mesure ou de l'élémentaire au supérieur,le niveau est très bas  donc cela doit inquiéter tous afin d'envisager  une stratégie qui permet de relever ce défis. Le développement d'une nation se fait  sur  l'éducation alors que chez nous elle est en perdition et  c'est le moment  de réfléchir sur les voies et moyens afin de relever les tares qui freinent l'évolution .

 Face à cette situation il demande au gouvernement d'accompagner les enseignants à l'intérieur du pays car l'éducation ce n'est  pas seulement Conakry il doit y avoir une combinaison à travers les prime d'encouragement. « Il est important de demandé au gouvernement d'aider les enseignants de l'intérieur avec une prime d'encouragement  Conakry seulement ne peut pas apporter la solution pour mettre fin au problème.

 Camara Ibrahima Sory

656898121

PARTENAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Copyright © 2014  GUINEEUNIVERS  All Rights Reserved.