La troisième édition de ‘‘vivre la Guinée en Belgique’’ se tiendra du 28 juin au 1 juillet 2017 en Belgique, a-t-on appris au cours d’un point de presse, tenu ce lundi 24 avril, au Jardin 2 octobre à Kaloum. Une rencontre de grande envergure.

La Plateforme ‘‘vivre la Guinée en Belgique’’, se veut un cadre de promotion des acquis de la Guinée. Et offre des possibilités aux artisans guinéens de vendre leurs talents en Belgique et de profiter des échanges d’expériences.

C’est ainsi que Ahmed Balla Condé, responsable à l’organisation, a déclaré que. «  Ce projet, a pour objectif de permettre aux investisseurs étrangers de s’intéresser à la Guinée mais donner également une vision à la culture guinéenne »’’.

Klaudi Alfred Houlemou, commissaire général de la plateforme, parler de la Guinée en Europe est une occasion opportune pour les investisseurs étrangers de s’orienter vers le Guinée, et permet également aux Guinéens de promouvoir à l’étranger des acquis et des potentialités qui existent en Guinée ‘‘puisqu’on ne peut  déplacer tous les Européens pour venir à Conakry, mais si ceux de Conakry se déplacent en 48 h ou 72 h dans la capitale européenne pour promouvoir, je crois que c’est important’’, a-t-il indiqué.

De son côté, le directeur général de l’Artisanat, Kaba Diakité a déclaré qu’un ‘‘artisan qui ne vend pas ses œuvres est appelé à disparaitre. Donc à cette troisième édition de vivre la ‘Guinée en Belgique’, nous voudrions être massivement représentés à Bruxelles avec nos artisans et pleins d’autres entrepreneurs qui ont un savoir-faire artisanal. Et soutenir l’artisanat, c’est soutenir le développement à la base, la créativité mais aussi la jeunesse guinéenne. Parce que c’est un secteur qui prône le plein emploi’’, a-t-il souligné.

Et Moustapha Diallo, cadre du ministère de l’hôtellerie, du tourisme et de l’artisanat d’ajouter qu’’’il n’est plus à démontrer que le secteur du tourisme est un secteur porteur de croissance, pourvoyeur d’emplois et développement. Donc un secteur du tourisme dont on fait la promotion à l’international ne peut qu’engranger le bénéfice pour notre pays.  Et j’estime que la promotion de nos artisans est importante. Parce que la promotion du tourisme se fait à ailleurs, Il faut aller vers les pays émetteurs. Et c’est vrai qu’il est important de promouvoir le secteur à l’interne c’est-à-dire promouvoir le tourisme domestique, mais il faudrait aller vers ceux qui sont les clients notamment les touristes’’. Enfin, il a rassuré les organisateurs quant au soutien total de son département à cette troisième édition de ‘‘vive la Guinée en Belgique’’.

      Camara Ibrahima Sory 656898121