• Lamine Guirassy : « Soit nous continuons de nous défendre, soit c’est la fin des radios privées en Guinée »

    Lamine Guirassy : « Soit nous continuons de nous défendre, soit c’est la fin des radios privées...

    mardi 12 décembre 2017 17:00
  • 4 radios privées fermées à Conakry : «une violation grave et flagrante de la liberté de la presse», réagit le Président de l’URTELGUI

    4 radios privées fermées à Conakry : «une violation grave et flagrante de la liberté de la...

    mardi 12 décembre 2017 16:55
  • Justice : le ministre interdit la délivrance des certificats de non poursuite judiciaire (Communiqué)

    Justice : le ministre interdit la délivrance des certificats de non poursuite judiciaire...

    mardi 12 décembre 2017 16:50
  • CNOSCG: Sékou Amadou Diakité appelle à la démission du Bureau Exécutif (pétition)

    CNOSCG: Sékou Amadou Diakité appelle à la démission du Bureau Exécutif (pétition)

    mardi 21 novembre 2017 14:51
  • Esclavage en Libye  Communique du Président en Exercice de L’Union Africaine

    Esclavage en Libye Communique du Président en Exercice de L’Union Africaine

    samedi 18 novembre 2017 18:16

Cet arrêt momentané est la conséquence d’une décision de la chambre représentative de l’enseignement supérieur privé. Elle exige du gouvernement le paiement des arriérés de bourses d’entretiens des étudiants orientés dans le privé.

La CRESUP a d’ailleurs échangé ce matin avec des cadres du ministère de l’enseignement supérieur sur le sujet.

C’est un nouveau bras de fer entre le ministère de l’Enseignement Supérieur et les fondateurs des Universités privées de Guinée. Plusieurs points divisent les deux parties notamment la signature des contrats. Le retard dans le paiement des arriérés a  poussé la CRESUP à suspendre à nouveau les cours.

Une réunion de travail s’est d’ailleurs tenue entre le  département et la CRESUP.L’objectif est de parvenir à un accord sur les points de revendication mais rien de concret n’a été filtré de cette rencontre. Les fondateurs d’universités privées veulent désormais leur argent.

90 pour cent des étudiants du privé  sont les boursiers de l’Etat. Mamadou cellou souaré exige un traitement équitable avec ceux du  public.

Le fondateur de l’université UNC appelle les étudiants à la solidarité et promet que des cours  rattrapages seront organisés au moment opportun.

Maf la reine

00224 -654-46-02-66

PARTENAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Copyright © 2014  GUINEEUNIVERS  All Rights Reserved.