• Lamine Guirassy : « Soit nous continuons de nous défendre, soit c’est la fin des radios privées en Guinée »

    Lamine Guirassy : « Soit nous continuons de nous défendre, soit c’est la fin des radios privées...

    mardi 12 décembre 2017 17:00
  • 4 radios privées fermées à Conakry : «une violation grave et flagrante de la liberté de la presse», réagit le Président de l’URTELGUI

    4 radios privées fermées à Conakry : «une violation grave et flagrante de la liberté de la...

    mardi 12 décembre 2017 16:55
  • Justice : le ministre interdit la délivrance des certificats de non poursuite judiciaire (Communiqué)

    Justice : le ministre interdit la délivrance des certificats de non poursuite judiciaire...

    mardi 12 décembre 2017 16:50
  • CNOSCG: Sékou Amadou Diakité appelle à la démission du Bureau Exécutif (pétition)

    CNOSCG: Sékou Amadou Diakité appelle à la démission du Bureau Exécutif (pétition)

    mardi 21 novembre 2017 14:51
  • Esclavage en Libye  Communique du Président en Exercice de L’Union Africaine

    Esclavage en Libye Communique du Président en Exercice de L’Union Africaine

    samedi 18 novembre 2017 18:16

Dans ses derniers temps, le vol, le viol, la privation de liberté, l’assassinat, brigandage,  la séquestration, la violence physique et morale, le meurtre, l’accident fantaisiste sur la circulation routière  sont devenus monnaies courantes en Guinée.

 

Si on n’est déjà pas dans une jungle, ce qui se passe s’apparente malheureusement.  En tout cas, la raison de la rue semble avoir dominé et emporté sur tout.

Les cas les plus récents ont été observé à Conakry. Le premier c’est l’histoire tragique survenue à Dubreka, kagbelen celui de Kindia qui ont couté la vie à nos compatriotes. Le second , c’est à yimbayah dans la commune de Matoto,  mardi dernier où un jeune conducteur d’une moto KTM et un vendeur de bœufs ont trouvé la mort suite a l'accidents de deux camions. En  attendant le prochain cas, il est tant de signaler  la faiblesse de  l’Etat dans la gestion de ses drames.

C’est l’impunité la source de tout. Je crois aujourd’hui, Mr Alpha Condé peine à asseoir un Etat. Par ce que, ses faits ne peuvent pas se produirent dans un Etat où on respect les droits, considère l'être humain . Sommes nous dans un Etat  sauvage? Nous avons encore le mauvais souvenir des actes horribles survenus a  N’Nzérékoré, Siguiri et dans beaucoup d’autres villes.

Les ministères en charge de la justice et celui de la protection civile n'existent que de nom. Ils n'ont aucun impact, aucune influence sur le comportement malsain des hors la lois. Le Guinéen n' a plus de recours. La vindicte populaire est devenue l'arme des citoyens comme pour illustrer l'état déliquescent de l'appareil Etatique. Le système judiciaire  lui, est caractérisé par l’impunité.

Camara Ibrahima Sory 656898121

 

PARTENAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Copyright © 2014  GUINEEUNIVERS  All Rights Reserved.