• Un  militant de l’UFDG  dans   le    collimateur  de   la   justice guinéenne.

    Un militant de l’UFDG dans le collimateur de la justice guinéenne.

    jeudi 14 septembre 2017 18:39
  • Décès de l'érudit de Kankan : COMMUNIQUÉ DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE

    Décès de l'érudit de Kankan : COMMUNIQUÉ DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE

    mardi 12 septembre 2017 21:30
  • Medias: Les fidèles  auditeurs récompensés. L'idée de Prince Diallo

    Medias: Les fidèles auditeurs récompensés. L'idée de Prince Diallo

    jeudi 7 septembre 2017 18:46
  • Guinée : «  Les élections communales et le procès du massacre du 28 septembre », deux engagements à honorer avant la fin de cette année

    Guinée : « Les élections communales et le procès du massacre du 28 septembre », deux engagements...

    jeudi 7 septembre 2017 17:31
  • Un projet de métro bus en étude a Conakry

    Un projet de métro bus en étude a Conakry

    jeudi 7 septembre 2017 12:31

 

L’ONG  LEJEPAD (Leadership Jeune pour la Paix et le Développement en Afrique) a organisé une formation  en gestion des projets   à l’intention des organisations de la société civile le lundi 3 juillet 2017 à la Maison des jeunes de Nongo (Ratoma).

Les thèmes : techniques de montage de projets, et l’organisation sur les projets et la gestion d’équipe.

 

Selon Bangaly  Minatagbè Camara, directeur exécutif  de LEJEPAD,  cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du  cadre du contrôle citoyen de l’action publique. « Nous avons jugé utile de renforcer les capacités des organisations de la société civile qui sont partenaires à LEJEPAD pour mener à bien cette activité. Parce que si les organisations de la société civile qui doivent mener des travaux de contrôle citoyen n’ont pas la capacité, ça va être compliqué pour elles de faire le suivi des services publics. Raison pour laquelle nous avons ciblé un certain nombre de formations pour elles ». Pour lui, cela leur permettra de faire le contrôle citoyen de l’action publique.  Aller voir comment  ça  marche  dans les services publics. Est ce que les populations sont satisfaites des services rendus.  « Au cas où elles ne sont pas satisfaites nous allons interpeler les agents de l’Etat ».  a déclaré le directeur exécutif de LEJEPAD . Il estime que le suivi du service public est un droit qui est accordé à la population vu que l’unique investisseur de l’Etat, c’est la population.  « Il est du droit du citoyen de contrôler son investissement. Le travail sera mené de façon civilisée. Nous allons d’abord sensibiliser les administrateurs des services publics concernés du travail que nous faisons. Nous allons leur rendre visite pour voir comment ils travaillent afin de faire des suggestions pour qu’ils améliorent leur travail ».

 

Mamadou Diallo

PARTENAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Copyright © 2014  GUINEEUNIVERS  All Rights Reserved.