• Lamine Guirassy : « Soit nous continuons de nous défendre, soit c’est la fin des radios privées en Guinée »

    Lamine Guirassy : « Soit nous continuons de nous défendre, soit c’est la fin des radios privées...

    mardi 12 décembre 2017 17:00
  • 4 radios privées fermées à Conakry : «une violation grave et flagrante de la liberté de la presse», réagit le Président de l’URTELGUI

    4 radios privées fermées à Conakry : «une violation grave et flagrante de la liberté de la...

    mardi 12 décembre 2017 16:55
  • Justice : le ministre interdit la délivrance des certificats de non poursuite judiciaire (Communiqué)

    Justice : le ministre interdit la délivrance des certificats de non poursuite judiciaire...

    mardi 12 décembre 2017 16:50
  • CNOSCG: Sékou Amadou Diakité appelle à la démission du Bureau Exécutif (pétition)

    CNOSCG: Sékou Amadou Diakité appelle à la démission du Bureau Exécutif (pétition)

    mardi 21 novembre 2017 14:51
  • Esclavage en Libye  Communique du Président en Exercice de L’Union Africaine

    Esclavage en Libye Communique du Président en Exercice de L’Union Africaine

    samedi 18 novembre 2017 18:16

Conflit domanial a Boussoura commune de Matam. Il oppose une famille  Sackho et l'épouse de l'homme politique Mamadou Diawara. La femme du président du PTS se servirait de son mari pour exproprié au non de l'Etat son challenger dans ce duel. L'adversaire ne compte pas baisser les bras.

Il maintient sa position de défense soutenue d'ailleurs sur papier  par le ministre de la justice Cheick Sackho.

C'est en 2007 que la famille sackho a acheter son terrain a madina boussoura, en ce moment il n'y avait aucun conflit au tour. Au fil des années, une dame du nom  de Fatoumata Tounkara épouse de Mamadou Diawara président du parti PTS débarque. La dame exige la paternité du lieu. Une incompréhension s'installe et transforme en conflit. Selon El hadj Alpha Oumar Sacko  représentant de la famille.

 Pas d'attaque frontale pour le moment entre les deux familles. Rien n'est pourtant à exclure par ce que l'accusée Fatoumata Tounkra  aurait vendu une partie de la parcelle a un particulier. La famille Sacko  à travers son représentant attire l'attention des autorités et les prévient en cas de bras de fer. Cependant, l'affaire se trouve pendante à la cour suprême.

Un acte du ministre de la justice demande aux hommes du colonel Balla Samoura présent sur lieux de disposer de la zone jus qu'a présent en vain. La famille Sackho insiste pourtant détenir tous les documents légaux.

Les coutumiers du lieux et responsables de  la parcelle sont les familles Sylla. Son représentant Ansoumane Sylla soutient avoir vendu le terrain à la famille Sackho. Dit-il la femme du président de PTS organiserait une mafia pour s'attribuer un bien qui ne l'appartiendrait pas pourtant.

Pour le moment aucune réaction du camps adverse. La famille n'attend donc que l'arrivée du ministre Cheick Sackho pour être rétablie dans ses droits.

A suivre......

PARTENAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Copyright © 2014  GUINEEUNIVERS  All Rights Reserved.