• Guinée: Kaloum:Le chantier de construction des tours jumelles de Boulbinet  dans les mains du groupe Kaloum: GUICOPRES.

    Guinée: Kaloum:Le chantier de construction des tours jumelles de Boulbinet dans les mains du...

    mercredi 10 avril 2019 09:11
  • Reforme de la Santé : des cadres du ministère de la santé en conclave avec   les journalistes à Conakry

    Reforme de la Santé : des cadres du ministère de la santé en conclave avec les journalistes à...

    mardi 11 décembre 2018 12:30
  • REFLEXION D'UN CITOYEN AUTOUR DU FONCTIONNEMENT DES  INSTITUTIONS PREVUES PAR LA CONSTITUTION DU 07 MAI 2010  CAS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

    REFLEXION D'UN CITOYEN AUTOUR DU FONCTIONNEMENT DES INSTITUTIONS PREVUES PAR LA CONSTITUTION DU...

    mercredi 12 septembre 2018 19:45
  • Religion: Pour s'être converti dans le  christianisme, le confrère  Bangaly  Bangoura menacé de mort

    Religion: Pour s'être converti dans le christianisme, le confrère Bangaly Bangoura menacé de mort

    samedi 14 juillet 2018 11:02
  • Guinée : le secteur privé et la LGFP félicitent le nouveau PM Kassory Fofana

    Guinée : le secteur privé et la LGFP félicitent le nouveau PM Kassory Fofana

    jeudi 24 mai 2018 11:31

Les  agents de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT) ont procédé ce lundi, 11 décembre 2017, à la fermeture de quatre radios privées émettant à Conakry: Sabari FM, Gangan FM, Djigui FM et Evasion FM, pour non paiement de redevances à l’Etat.

 

Interrogé ce mardi, 12 décembre 2017 par nos confrères de la radio privée ‘’Espace FM’’  sur  cette nouvelle crise entre l’Etat et la presse privée, le responsable de la station ‘’Sabari FM’’  et Président de l’URTELGUI, Sanou Kerfalla Cissé a qualifié de liberticide la décision de fermer une radio dans un Etat.

« Il faut le signaler que lorsque l’ARPT  se permet sans aucune consultation préalable avec les responsables des stations de Radios, de prendre  la décision de fermer quatre radios privées ce lundi, prétextant qu’elles n’ont pas payé leurs redevances à l’Etat, moi, je dirai que c’est une violation grave et flagrante de la liberté de la presse parce que ma deuxième radio ‘’Love FM’’ étant en règle,  a aussi été fermée. », a déclaré le Président de l’URTELGUI.

Dans la même foulée, le patron de l’URTELGUI a également pointé un doigt accusateur sur le ministre Mosutapha Diaby qui, selon lui , serait derrière toute cette crise que certaines radios privées sont en train de traverser. « A ce propos, j’ai dit au ministre Moustapha Diaby que tout ce qu’il est en train de faire  aujourd’hui à l’encontre des radios privées, le rattrapera un jour», a prévenu Sanou kerfala Cissé.  

Quoiqu’il arrive, une réunion se tient en ce moment même entre les membres de l’URTELGUI et le Ministre Conseiller du Chef de l’Etat, Tibou Kamara afin de trouver une issue heureuse à cette crise.  

Avec mosaiqueguinee.com        

PARTENAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Copyright © 2014  GUINEEUNIVERS  All Rights Reserved.